Vous êtes ici : accueil / actualités / 6 nouvelles thèses financées par le CEBA débutent en 2013

6 nouvelles thèses financées par le CEBA débutent en 2013

Courant 2013, un jury interne au CEBA a auditionné des candidats pour des thèses proposées dans le périmètre de recherche du Labex. Cinq étudiants ont été sélectionnés pour un financement. Ils ont débuté leurs travaux le 1er octobre 2013. À cela, s’ajoute la thèse lancée en août sur la papillonite, pour laquelle le CEBA accorde un co-financement.

Avec ces six étudiants, cela porte à 12 le nombre de thèses financées par le CEBA en 2013. Le nombre total de doctorants dans les équipes du CEBA est actuellement de 39 étudiants.

 

Voici les sujets de ces 6 thèses :

1. Métabolites de fourmis de Guyane et de leurs microorganismes associés : une approche d’écologie fonctionnelle comme source d’inspiration pour la découverte de composés antimalariques et antimicrobiens

Étudiante : Caroline Birer (Ecofog)
Thèse dirigée par Christophe Duplais (Ecofog) et co-dirigée par Bruno Figadère (laboratoire BioCIS, Faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry).
Cette thèse bénéficie d’un co-financement de l’Institut de chimie du CNRS.

 

2. Bio- et chimiodiversité de micro-organismes endophytes foliaires

Étudiant : Yannick Eveno (Muséum national d’histoire naturelle, ICSN/EDB)
Thèse dirigée par Didier Stien (ICSN) et co-encadrée par Mélanie Roy (EDB)

 

3. Impact des changements globaux sur la biodiversité et les risques de transmission de maladies

Étudiant : Arthur Kocher (EDB)
Thèse dirigée par Anne-Laure Bañuls (Mivegec) et co-encadrée par Jérôme Murienne (EDB)

 

4. Diversité et biogéographie des Anoures du Plateau des Guyanes

Étudiant : Jean-Pierre Vacher (EDB)
Thèse dirigée par Christophe Thébaud (EDB) et co-encadrée par Antoine Fouquet (CNRS Guyane)

 

5. Analyse et modélisation de l’influence de la diversité des espèces hôtes et vecteurs sur la transmission de la maladie de Chagas en Guyane française

Étudiant : Guillaume Robaldo (Mivegec)
Thèse dirigée par Jean-François Guégan (Mivegec) et co-dirigée par Sébastien Gourbière (Université de Perpignan) et Mathieu Nacher (Epat/CHC)

 

6. Identification des facteurs écologiques et génétiques susceptibles de réguler la dynamique des populations des « papillons-cendres », Hylesia spp. (Lépidoptère : Saturniidae), insecte responsable de la papillonite humaine en Guyane

Étudiante : Marina Ciminera (Ecofog)
Thèse co-dirigée par Ivan Scotti (Ecofog) et Alain Roques (INRA Orléans)
Cette thèse bénéficie d’un co-financement de la Région Guyane et du FSE (Fonds social européen).