Vous êtes ici : accueil / équipes

équipes

Les équipes du CEBA sont toutes activement impliquées dans la recherche universitaire en Guyane.

Cliquez sur la figure ci-dessous pour en savoir plus

UMR EcoFoG

L’Unité Mixte de Recherche (UMR) Écologie des Forêts de Guyane (EcoFoG) regroupe des moyens d’AgroParisTech, de l’INRA, du CIRAD, du CNRS et de l’Université des Antilles et de la Guyane sur quatre sites : le campus agronomique de Kourou, le Pôle Universitaire Guyanais à Cayenne, le laboratoire des sciences du bois de Pariacabo à Kourou et le dispositif expérimental de Paracou, situé près de Sinnamary.

EcoFoG intègre différentes approches en écologie et sciences des matériaux pour comprendre les relations entre biodiversité et fonctionnement des écosystèmes forestiers, qu’ils soient exploités ou non, sous l’effet des changements climatiques et anthropiques. Par ailleurs, EcoFoG cherche à encourager l’innovation dans la valorisation des ressources forestières en Guyane en tenant compte des contraintes d’utilisation liées au milieu tropical humide.

> Pour plus d’informations : www.ecofog.gf

Retour à la liste des équipes

UMR BioGeCo

L’UMR Biodiversité, Gènes et Communautés (BioGeCo) regroupe des moyens de l’INRA et de l’Université Bordeaux 1, sur le site de Cestas. Les recherches de l’Unité sont orientées vers l’analyse des mécanismes régissant l’évolution de la diversité à différents niveaux d’intégration (communautés, espèces, populations, gènes) dans une perspective de gestion durable des ressources et des milieux.

Ce programme de recherche a pour vocation de promouvoir une analyse plus intégrée de la diversité biologique, en considérant les interactions entre espèces, populations et individus comme moteurs de son évolution.

> Pour plus d’informations : www4.bordeaux-aquitaine.inra.fr/biogeco

Retour à la liste des équipes

Herbier de Guyane

L’herbier IRD de Guyane a été créé en 1965, c’est l’une des plateformes de la biodiversité les plus anciennes de Guyane. Il est géré par l’UMR AMAP depuis 2009. Ses 180 000 échantillons de plantes, représentant environ 6000 espèces, sont régulièrement vérifiés par des spécialistes et ils constituent une source d’information importante pour la science de la biodiversité et la gestion. Cette plateforme est essentielle pour l’étude des écosystèmes de Guyane, pour les recherches sur la chimie des substances naturelles et pour la découverte d’espèces nouvelles.

UMR AMAP

L’UMR botAnique et bioinforMatique de l’Architecture des Plantes (AMAP) regroupe des moyens du CIRAD, du CNRS, de l’INRA, de l’IRD et de l’Université Montpellier 2 sur le site de Montpellier. Elle est également présente en Nouvelle-Calédonie et à Cayenne, en tant que gestionnaire de l’herbier IRD de Guyane à Cayenne.
Ses thèmes de recherche sont centrés sur l’étude de la botanique structurelle, la systématique des plantes, la modélisation et simulation de l’architecture des plantes et de la végétation. Les thèmes principaux abordés spécifiquement en Guyane sont l’amélioration des connaissances en botanique via des outils d’identification interactive des plantes, des recherches visant à mieux connaître le développement des bois et l’utilisation de techniques nouvelles pour étudier la structure des écosystèmes forestiers.

> Pour plus d’informations : www.cayenne.ird.fr/aublet2/
> Pour plus d’informations : amap.cirad.fr

Retour à la liste des équipes

UMR EDB

L’UMR Évolution et Diversité Biologique (EDB) regroupe des moyens du CNRS, de l’Université Paul Sabatier et de l’École Nationale pour la Formation en Agronomie à Toulouse. Cette équipe cherche à comprendre les processus écologiques et évolutifs qui génèrent et maintiennent la diversité biologique des individus, des populations et des communautés.

Les objectifs du laboratoire sont de caractériser la biodiversité, d’étudier les mécanismes de changement de biodiversité, d’évaluer le rôle de la sélection dans les populations et de mieux comprendre le processus de spéciation (processus évolutif par lequel les nouvelles espèces apparaissent). Ces études s’appuient sur l’utilisation des outils de la biologie moléculaire et sur la modélisation.

> Pour plus d’informations : www.edb.ups-tlse.fr

Retour à la liste des équipes

USR mixte LEEISA

L’USR mixte Laboratoire Écologie Environnement Interactions des Systèmes Amazoniens (LEEISA), situé à Cayenne, est sous la tutelle du CNRS, de l’Université de Guyane et de l’Ifremer. Elle soutient le développement de projets de recherche ambitieux en Guyane française, au travers de structures de recherche sur le terrain comme l’Observatoire Hommes-Milieux « Oyapock : un Fleuve en Partage » et la station de recherche en écologie des Nouragues.

Le LEEISA se consacre à favoriser l’implantation de projets de recherche innovants sur le territoire guyanais.

> Pour plus d’informations : www.guyane.cnrs.fr

Retour à la liste des équipes

UPR ICSN

L’Unité Propre de Recherche (UPR) Institut de Chimie des Substances Naturelles (ICSN) constitue le pôle chimie du campus CNRS de Gif-sur-Yvette. L’ICSN développe des activités allant de la découverte de nouvelles substances naturelles de plantes ou de microorganismes, à la recherche de leurs mécanismes d’action en passant par la synthèse des molécules présentant des activités biologiques prometteuses. L’ICSN cherche entre autres à développer des approches interdisciplinaires novatrices pour la recherche de substances naturelles d’intérêt, inspirée par la biodiversité, l’écologie chimique et les nouvelles sources de substances naturelles. Ces sources peuvent être issues, par exemple, des relations entre espèces organisées en réseau (plantes/insectes/microorganismes). L’objectif de l’ICSN est également de favoriser la valorisation de ces composés dans un but médicinal, agronomique ou technologique.

> Pour plus d’informations : www.icsn.cnrs-gif.fr

Retour à la liste des équipes

Institut Pasteur de la Guyane

Fondé en 1940 à Cayenne, l’Institut Pasteur de la Guyane est une fondation privée à but non lucratif dont la mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies au travers d’actions de santé publique, de recherche et d’éducation.

L’IPG comprend quatre laboratoires de recherche (virologie, interactions virus-hôtes, parasitologie et immunologie des leishmanioses). Les principales études menées à l’IPG au cours des années passées ont concerné les suivis des souches du virus de la dengue et ses interactions avec les hôtes ainsi que des études sur la diversité des insectes vecteurs et l’évolution de la résistance aux différentes souches de Plasmodium en Guyane.

> Pour plus d’informations : www.pasteur-cayenne.fr

Retour à la liste des équipes

UMR MIVEGEC

L’UMR Maladies Infectieuses et Vecteurs : Écologie, Génétique, Évolution et Contrôle (MIVEGEC) regroupe des moyens de l’IRD, du CNRS et de l’Universités de Montpellier sur le site de Montpellier.

Sa mission est de comprendre les mécanismes de la réplication et de la transmission des agents infectieux afin de mieux les contrôler. Elle s’intéresse aux stratégies et aux mécanismes de l’adaptation et de l’évolution des systèmes pathogènes. Les recherches se déclinent au niveau de l’écosystème, incluant ses variables physiques, biologiques et socio-économiques, des populations d’hôtes (vertébrés et invertébrés) et celles d’agents pathogènes (virus, bactéries, parasites). Une des thématiques phares de l’UMR, et en particulier de son équipe DySMI, concerne les liens entre biodiversité et maladies infectieuses, et plus généralement les conséquences des changements environnementaux planétaires sur les maladies infectieuses (émergentes).

> Pour plus d’informations : www.mivegec.ird.fr

Retour à la liste des équipes

EA EPaT

L’Équipe d’Accueil Épidémiologie des Parasitoses Tropicales (EPaT) de l’Université Antilles Guyane, à Cayenne, est en lien étroit avec le Laboratoire Hospitalo-Universitaire de Parasitologie Mycologie du Centre Hospitalier (LHUPM) de Cayenne et avec le Centre d’Investigation Clinique – Épidémiologie Clinique Antilles Guyane (Inserm).

La mission d’EPaT est de mener des recherches opérationnelles sur les maladies parasitaires et fongiques endémiques en Guyane française (paludisme, leishmanioses cutanées, toxoplasmose, maladie de Chagas, histoplasmose), en étroite liaison avec les Centres de Santé de Guyane. Ses objectifs sont multiples : mieux connaître les contextes épidémiologiques et leurs évolutions, les facteurs d’exposition, de risque et de gravité; surveiller les phénomènes épidémiques; améliorer les moyens de diagnostic et les stratégies thérapeutiques et de prévention.

> Pour plus d’informations : www.ch-cayenne.net/IMG/pdf/EPaT2010.pdf

Retour à la liste des équipes

UMR EEF

L’UMR Écologie et Écophysiologie Forestières (EEF) regroupe des moyens de l’INRA et de l’Université de Lorraine sur deux sites : le campus de Champenoux et celui de la faculté des sciences, à Vandœuvre‑lès‑Nancy.

L’Unité développe des programmes de recherches sur les interactions entre les facteurs de l’environnement, le fonctionnement, la croissance des arbres ainsi que sur la répartition des espèces et sa dynamique spatio-temporelle. Une thématique forte de l’Unité est l’étude des effets des contraintes du milieu, qu’elles soient actuelles (sécheresse, excès d’eau, température, pollution atmosphérique) ou futures, liées aux changements globaux.

> Pour plus d’informations : www4.nancy.inra.fr/eef

Retour à la liste des équipes

UMR LC2S

L’UMR Laboratoire Caribéen de Sciences Sociales (LC2S) regroupe des moyens de l’Université des Antilles (UA) – répartis sur les deux pôles de Martinique et de Guadeloupe – appuyés par des chercheurs du CNRS. Il a été créé autour de compétences principalement juridiques (droit public interne, droit communautaire, droit international) et s’est progressivement élargi à l’ensemble des sciences de l’homme et de la société au point d’être aujourd’hui un espace de recherche interdisciplinaire.

Mobilisant les ressources de l’histoire, de la science politique, de la sociologie et de l’anthropologie, le LC2S se donne ainsi pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance des sociétés de la Caraïbe et des Amériques dans leurs structures passées et présentes. Il a pour ambition d’être le pôle de référence en sciences de l’homme et de la société au sein de l’Université des Antilles.

> Pour plus d’informations : www2.univ-ag.fr/CRPLC/

Retour à la liste des équipes

UMR ISEM

L’Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier existe depuis plus de 30 ans et regroupe des laboratoires du CNRS, de l’IRD et de l’Université de Montpellier.

L’Unité développe des recherches qui portent sur l’origine et la dynamique de la biodiversité, sur les modalités et les mécanismes de son évolution. Les recherches menées concernent à la fois la biodiversité actuelle et passée et portent sur de nombreux organismes et milieux. Elles allient également les approches terrain, des approches expérimentales et théoriques.

> Pour plus d’informations : http://www.isem.univ-montp2.fr/

Retour à la liste des équipes

 

UMR ECOLAB

Le laboratoire écologie fonctionnelle et environnement (EcoLab) a été créé au 1er janvier 2007 et regroupe les moyens du CNRS, l’Université Paul Sabatier et l’Institut National Polytechnique de Toulouse.

Les recherches menées au sein de l’UMR EcoLab s’inscrivent dans le domaine de l’écologie et des Sciences de l’environnement, à l’interface entre les Sciences de la vie, les Sciences de l’Univers et les Sciences de l’Homme et de la Société, dans un contexte de développement durable. EcoLab s’intéresse à l’étude combinée du fonctionnement des communautés et des écosystèmes et de leurs inter-relations à différentes échelles spatio-temporelles. Il s’appuie sur des réseaux de collaborations académiques et industrielles de l’échelle régionale à internationale.

> Pour plus d’informations : http://www.ecolab.omp.eu/

Retour à la liste des équipes