Vous êtes ici : accueil / actualités / Le CEBA, une décennie de science innovante en Guyane

Le CEBA, une décennie de science innovante en Guyane

Depuis 2011, le territoire Guyanais héberge un Laboratoire d’Excellence, fleuron de la recherche scientifique française : le Centre d’Etude de la Biodiversité Amazonienne.

Pour le CEBA, l’année 2020 est marquée par le renouvellement du programme. Étape importante pour le CEBA, puisque les pouvoirs publics ont acté la prolongation – et donc le financement – du projet jusqu’à la fin d’année 2024.

Une communauté qui dépasse les frontières

Le CEBA rassemble 13 laboratoires de recherche en 2019,  répartis entre la Guyane, les Antilles françaises, et l’hexagone. Le CEBA fédère des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Université de Guyane, du Centre Hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne, de l’IRD, du CNRS, du CIRAD, de l’INRAE, entre autres. Tous les chercheurs de cette communauté scientifique ont le regard tourné vers l’Amazonie et travaillent activement sur le territoire de la Guyane.

Régulièrement, le CEBA propose des appels à projets afin de soutenir des projets de recherche sur la biodiversité Amazonienne. Depuis 2011, 109 projets ont été financés. Les thématiques étudiées au sein du LabEx CEBA sont aussi variées que l’origine de létonnante biodiversité du continent, l’utilisation des plantes médicinales, le peuplement de la forêt en période précolombienne, ou la réponse des espèces face à la sécheresse. Entre 2011 et 2019, la recherche permise grâce à ces projets a généré plus d’un millier de publications scientifiques. Publiés dans des revues nationales et internationales, ces publications ont porté la biodiversité de Guyane, Amazonie française, aux pupitres de conférences internationales.

Une toute nouvelle génération de scientifiques formée en Guyane

Où en serait aujourd’hui la science sans les générations d’étudiants passionnés par la recherche ? Depuis le début du projet CEBA, 32 doctorants ont eu l’opportunité de réaliser leur thèse grâce à un financement ou co-financement du LabEx. Après trois ans de « terrain » et de « labo », ils occupent aujourd’hui des emplois aussi divers que chercheurs, ingénieurs, éducateurs en environnement  ou coordinateurs scientifiques. En parallèle de cette formation doctorale, le CEBA est également impliqué depuis onze ans dans la formation de trois masters universitaires.

Le CEBA organise tous les ans des écoles thématiques scientifiques de haut niveau sur la biodiversité, en Guyane ou dans le bassin Amazonien, comme en Equateur en 2019 et même au Mexique en 2014. Avec l’objectif de tisser des liens toujours plus étroits avec les pays du continent sud-américain, deux prochaines écoles auront lieu au Pérou et au Brésil.

…….

…….

Depuis presque une décennie, le Centre d’Etude de la Biodiversité Amazonienne a régulièrement pris place aux côtés des acteurs guyanais. Peut-être avez-vous déjà croisé un scientifique du CEBA ? Les chercheurs du CEBA s’impliquent dans les événements de culture et médiation scientifique de la Guyane, comme la « fête de la science » diverses animations et rencontres scolaires, des expositions photos (2012, 2017). Un partenariat a également été noué avec la revue Une saison en Guyane, puis Boukan, pour vulgariser la science et valoriser les connaissances sur la biodiversité guyanaise.

Avec l’annonce de sa prolongation jusqu’en 2024, le LabEx CEBA renouvelle sa volonté d’excellence scientifique porteuse de projets innovants en Guyane.