Vous êtes ici : accueil / actualités / Le rôle écologique des espèces rares est unique

Le rôle écologique des espèces rares est unique


De nombreuses espèces rares jouent un rôle écologique unique, et sont, de ce fait, irremplaçables, même dans les écosystèmes les plus diversifiés de la planète.

C’est ce que vient de montrer une équipe internationale menée par des chercheurs du CNRS, de l’Université Montpellier 2, de l’INRA, de l’EPHE et de l’IRD. À partir de données issues de trois écosystèmes très différents (récifs coralliens, prairies alpines et forêts tropicales), les scientifiques ont découvert que les fonctions écologiques uniques (comme une résilience exceptionnelle au feu et à la sécheresse) sont majoritairement portées par les espèces rares et sont donc particulièrement vulnérables à l’érosion de la biodiversité. Ces fonctions pourraient s’avérer cruciales pour le fonctionnement des écosystèmes en cas de changements environnementaux majeurs.

Publiés le 28 mai 2013 dans la revue Plos Biology, ces travaux montrent que la sauvegarde de la biodiversité dans son ensemble est capitale pour la résilience et la survie des écosystèmes.

Deux membres du CEBA ont contribué à cette publication, il s’agit de Jérôme Chave (laboratoire Évolution et diversité biologique, directeur scientifique du CEBA) et Christopher Baraloto (laboratoire Écologie des forêts de Guyane, Kourou).

Pouteria maxima © C.E.T. PaineExemple d’espèce supportant des fonctions vulnérables :
Pouteria maxima est un arbre massif de la forêt tropicale guyanaise,
avec des feuilles épaisses et coriaces, qui peut résister au feu et à la sécheresse.
© C.E.T. Paine

 

Pour plus d’informations, téléchargez le communiqué de presse suivant : CP_Rôle écologique des espèces rares

—————————————————————————

Référence de la publication :
Rare species support vulnerable functions in high-diversity ecosystems
Mouillot D., Bellwood D.R., Baraloto C., Chave J., Galzin R., Harmelin-Vivien M., Kulbicki M., Lavergne S., Lavorel S., Mouquet N., Paine C.E.T., Renaud J. & Thuiller W.
Revue Plos Biology, 28 mai 2013

Pour accéder à la publication :
http://www.plosbiology.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pbio.1001569

Contact communication
Claire Lafleur, CEBA, claire.lafleur@labex-ceba.fr, tel : +594 (0)5 94 38 87 58